L'immobilisme contemplatif

Piccolo, ce personnage urbain ayant pris d'assaut le plateau Mont-Royal, se veut pensif et silencieux sous la plume figurative d'Élise Lafontaine. Tel une deuxième peau, le vert lézarde la toile qui porte son nom. Sur cet animal urbain en repos, s'écoulent les flocons Pop art colorés de son collaborateur André Demers.

Tout semble immobile, figé dans l'émotion. Cette jeune artiste-peintre a développé un goût particulier pour l'art du portrait, un travail d'intuition inspiré par l'histoire que chaque visage raconte. Un silence qui aspire à une mélancolie tranquille, une émotion vive qui provoque souvent un inconfort, saisissant. Ses longues études sur l'anatomie en sont probablement pour quelque chose... Ses personnages incarnent le doute, la méfiance, une grâce statique, un air résigné... C'est ainsi que l'artiste montréalaise traque élégamment cette chair, vestige d'une culture plastique, afin de faire surgir l'anecdotique être humain.

Son parcours autodidacte la mène sur le chemin d'artistes majeurs tels que Élaine Despins, Eric Mannela, Hellena Benham et Arto. Curiosité. Élégance picturale. Contemplation. Élise Lafontaine.
Une évolution artistique à suivre sur eliselafontaine.com

Katheline Jean-Pierre

Retour aux artistes

Autres artistes