DÉMARCHE ARTISTIQUE – Carole Arbic

Depuis plusieurs années mon travail de peintre porte sur la notion de paysage comme témoignage d’un passage ou comme déploiement de la nature. Réalité physique, la nature est une œuvre éphémère qui se transforme sans cesse et le paysage constitue pour le spectateur une pure construction du regard. Inspirée de la géographie et de différents modes de représentation scientifique (cartographique, topographique, images satellite…), j’ai toujours accordé beaucoup d’intérêt à la dimension spatiale.

Peu à peu, j’ai été amenée à examiner davantage les effets de la matière sur la surface, ce qui m’a conduit à faire l’essai de nouveaux matériaux. Ainsi le paysage aménagé, conservé, reconstruit ou même inventé tendait à disparaître pour s’ouvrir sur une peinture plus abstraite.

Par l’utilisation de matières recyclées, je découvre de nouvelles textures et reconfigure l’espace. Je crée de nouveaux rapports chromatiques par l’utilisation de couleurs rejetées non vendues dont le choix est restreint et je travaille davantage les plans par superposition et juxtaposition.

Ce qui est donc en cause dans ma démarche présentement n’est pas l’éventualité de la disparition du paysage dans ma peinture mais sa capacité à se transformer, son évolution par une expérimentation des qualités physiques des matériaux utilisés. Affirmer la matérialité de la peinture pour accentuer l’importance du matériau pictural dans la lecture de l’oeuvre.

En résumé, je cherche une forme picturale significative permettant d’apercevoir la nature dans son indifférence aux paysages tels que la culture a tendance à les représenter.

Retour aux artistes

Autres artistes